BeMyBoat Blog (fr)

A Londres, il y aura la voile, le laser et… J2B.

Jean-Baptiste Bernaz s’est hissé à la 4ème place du championnat d’Europe de Laser samedi 8 juillet 2012 qui a eu lieu à Hurtin en Grionde, ce qui est une très bonne perf. Cette compétition était la dernière préparation avant les Jeux Olympiques Londres 2012, où chaque nation ne présentera qu’un seul compétiteur.

La particularité du Laser est que tous les coureurs sont logés à la même enseigne, un tirage au sort pour choisir son bateau ayant lieu avant chaque course.

Le laser débutera le 30 juillet, la finale se tiendra le 6 aout avec les 9 meilleures nations. Chez Be My Boat, nous espérons que “J2B” sera sur l’eau de Weymouth le 6 aout et qu’il montera sur le podium. Peut-être que la Marseillaise retentira…

BeMyBoat a décidé de faire le point sur les bons reflexes à avoir en cas de sinistre à bord d’un bateau lors d’une location.

Bien que rares, les sinistres arrivent toujours assez souvent. Et si votre croisière ou le reste de vos vacances est fichu, alors autant bien faire les choses pour que vous ayez le moins de soucis et que les prises en charge se fassent rapidement.

Informations & Documents

Lorsque vous partez en croisière, nous vous conseillons de prendre :

  • une assurance annulation

Cette assurance vous permettra de ne pas avoir à payer si un événement grave et imprévisible (décès, licenciement…) arrive à un de vos proches (ou à vous-même). Lisez bien les conditions d’annulation.

  • un rachat de franchise

Cette “assurance” vous permet de n’être débité que du montant de la caution si les dommages s’élèvent au delà.

Par conséquent, peu importe chez qui vous avez signé ces polices d’assurance, emportez chaque contrat avec vous, et les coordonnées de votre assureur.

Une autre précaution à prendre chez votre assureur avant de partir est de s’assurer qu’un de ses collaborateurs parle la langue du pays dans lequel vous vous rendez. Ca peut être utile en cas de litige.

N’oubliez pas bien évidemment les informations de contact de votre assureur et si possible celles du service 24h/24 ou 7j/7.

RECAP:

  • Contrats
  • N° de contrat / N° d’adhérent
  • N°de téléphone de l’assureur

Il est également important de bien lire les conditions générales de vente de l’agence par laquelle vous avez fait la location et de celles du loueur ainsi que tout le contrat d’assurance.

Déclaration de sinistre

Toute déclaration de sinistre doit être faite à votre assureur par écrit.

Nous recommandons le papier avec accusé de réception.

A l’étranger, ce n’est pas toujours facile.

L’email peut convenir.

Elle doit être faite au plus tard : 

  • sous 2 jours en cas de vol
  • sous 5 jours pour les autres sinistres

Constat amiable

Ce document constitue votre déclaration d’accident. Il doit être précis et complet.

S’il y a des blessés, indiquez leurs coordonnées (si possible) et la nature des blessures au verso.

Transaction amiable

Sachez qu’une transaction amiable est bien souvent un piège dans lequel vous allez vous retrouver. En croyant éviter des problèmes, vous allez vous priver de tout recours ultérieur. Une transaction amiable suppose l’accord préalable de votre assureur.

Heurt

Si le choc n’a pas atteint l’intégrité de la coque et que la brèche est colmatable, alors essayez de la réparer avec les moyens du bord.

N’oubliez pas cependant d’observer la coque sous l’eau afin d’être sûr qu’aucune brèche n’a créé de voie d’eau.

Ne tardez pas à sortir le bateau de l’eau afin de réaliser les réparations adéquates.

Dans le cas de bateau en métal peint, un heurt peut ne provoquer qu’une simple rayure mais qui peut rouiller. Protégez la zone exposée à l’humidité par un film plastique autocollant, lui-même scotché par un ruban adhésif armé.

Si le choc à atteint l’intégrité de la coque et que le navire sombre, il ne s’agit plus d’un heurt mais d’un naufrage.

Envahissement Partiel

Aveuglez la voie d’eau, pompez. S’il s’agit de pompe électrique attention à ne pas s’électrocuter avec l’eau présente dans le bateau.

Débranchez les batteries et autres alimentations sauf pour les pompes si elles sont électriques et bien entendu des moyens radios.

Débarquez et nettoyer à l’eau douce tout ce qui peut encore l’être.

Ne jetez rien. Gardez tout. Prenez des photos des objets sinistrés si vous ne pouvez pas emporter avec vous ces effets.

Vol par effraction

Refermer le navire comme vous le pouvez (si vous le pouvez).

Un second vol (par conséquent sans effraction), ne pourrait être remboursé par votre assureur.

Prenez une photo des marques d’effraction. Prenez les coordonnées d’éventuels témoins.

Essayez de constituer la liste la plus exhaustive des matériels / effets dérobés. Accompagnez-la du dépôt de plainte et des factures d’origine des éléments volés.

Incendie

Crédit : http://www.flickr.com/photos/52090730@N03/4798373325/

Il faut intervenir très vite. Saisissez le moyen d’extinction obligatoire de bord et maîtrisez le feu.

Appelez les pompiers ou équivalents locaux à quai ou suivez les instructions suivantes en mer :

  • Coupez les alimentations électrique, gaz et carburant.
  • Essayez tant que possible de ne pas polluer le plan d’eau car si une pollution est due à une négligence de votre part, ce tort pourrait ne pas être assumé par votre assureur. Ceci est encore plus vrai si cet incendie se déroule dans une zone protégée.
  • Une fois que le feu est bien éteint, ventilez sous surveillance.
  • Eloignez le navire des autres bateaux éventuels. Essayez de le faire sortir de l’eau.
  • Débarquez les produits dangereux.

Moteur hors bord tombé à l’eau

Confiez ce moteur (si vous le retrouvez) à un professionnel.

Si un professionnel n’est pas disponible rapidement, mieux vaut conserver le moteur dans l’eau douce afin de limiter son exposition à l’air libre et déclencher un phénomène de rouille.

Naufrage

Prévenez les autorités.

Balisez et gardez l’épave.

Suivez ensuite les instructions d’un envahissement partiel.

Matériel de sécurité.

Bien entendu, vous devez disposer de tout le matériel nécessaire et réglementaire (suivant les zones de navigation) pour veiller à la bonne sécurité du bateau et vous comporter de manière générale en “bon père de famille”.

Faites attention à bien respecter les distances des côtes :

  • < 2 milles
  • Entre 2 et 6 milles
  • > 6 milles

et emportez la matériel approprié et obligatoire.

Récap

N’effectuez pas de réparation partielle ou total sans l’accord de votre assureur ou d’un expert mandaté. Prenez les mesures nécessaires pour sauvegarder vos biens et limiter l’importance des dommages.

Et maintenant, un peu de fun …

Bonjour Antoine,

Bonjour Yoann,

Quand, comment et pourquoi t’est venue l’idée de Vogavecmoi ? 

Vogavecmoi est né de mon propre parcours initiatique à la plaisance. J’ai découvert la voile, et notamment la croisière à bord de voilier habitable à l’âge de 17 ans. J’habitais alors à Toulouse. Toulouse n’est pas Toulon, et quand vous vous découvrez une passion pour la navigation, la mer et les voiliers, vous vous y sentez seul et n’avez pas l’occasion de naviguer facilement.

J’ai donc appris à naviguer avec l’école de croisière à l’UCPA, passé mon permis bateau côtier et commencer à louer des voiliers en méditerranée pour partager avec mes amis ma passion pour la navigation. Etant étudiant, je trouvais les cours de voile ou la location de bateau très chers, ainsi n’ayant pas d’autres occasions de naviguer ne connaissant pas de propriétaires de voilier, et habitant loin de la mer, je pratiquais ma passion une ou deux semaines par an maximum.

Beaucoup d’années plus tard, mon réseau de passionnés de voile s’est agrandi, de sorte que j’ai connu des propriétaires de bateau me proposant de venir naviguer avec eux. C’est là que j’ai compris que l’isolation que j’avais ressenti en tant que jeune passionné de voile et de croisière était également partagée par de nombreux propriétaires de bateau.

Lorsque l’opportunité professionnelle s’est présentée pour moi, de lancer un site web communautaire, j’ai décidé qu’il permettrait de mettre en relation les passionnés de voile autour d’un service de bourse aux équipiers. En fait, j’ai créé le site que j’ai recherché en vain pendant 10 ans.

Aujourd’hui que représente Vogavecmoi pour les utilisateurs, tes partenaires et toi-même ?

Vogavecmoi aujourd’hui, c’est 7923 membres réunit en deux ans. Il s’agit d’un site où les utilisateurs doivent s’inscrire pour accéder aux informations qu’il contient (petites annonces de bourse aux équipiers, profils des membres avec leurs qualités humaines et maritime, photos…)

On peut donc dire, qu’on ne devient pas membre vogavecmoi par hasard.

Je pense que vogavecmoi est perçu différemment en fonction de ses catégories d’utilisateurs.

Les propriétaires de bateau, le perçoivent comme un service leur permettant de rencontrer des équipiers pour partager leur passion. 

Pour les équipiers ayant déjà navigué, il s’agit d’un site communautaire leur permettant de naviguer, quelque soit l’endroit où il se trouve de manière différente à ce que propose une école de voile, ou des bateaux de charter. Ainsi, vogavecmoi devient une façon de naviguer pas chère et très humaine qui permet de parfaire son expérience de la voile, ou d’une nouvelle zone de navigation.

Pour les futurs équipiers (ceux qui n’ont jamais navigué mais qui en rêve), vogavecmoi est une porte d’entrée à la plaisance. Après une première expérience, ils pourront soit devenir des plaisanciers passionnés et commencer un cursus classique (école de voile, permis, location ou achat) ou soit resté de simples passagers occasionnels.

Concernant les partenaires de vogavecmoi, ils sont divers (professionnels du nautisme ou associations), cependant tous souhaitent profiter de la popularité du site (13 000 visiteurs par mois) ou de sa newsletter (7400 plaisanciers cherchant des solutions de navigation) pour communiquer vers une audience ciblée.

Enfin, pour moi (-; , vogavecmoi est le plus beau projet professionnel que j’ai porté car il me permet d’allier deux de mes passions :

  • mettre les gens en relation
  • la navigation, la voile et le voyage.

Dans le futur, que va-t-il se passer sur Vogavecmoi ?

Dans le futur vogavecmoi, va élargir le champ d’application de la co-navigation, qu’elle a inventé, en l’étendant à toute les pratiques tendant à l’utilisation collective d’un bateau de plaisance : la colocation de bateau, la copropriété…

Merci Antoine. Je rappelle à nos lecteurs que le service est gratuit. Plus d’infos sur : www.vogavecmoi.com

Un coup de pouce pour Bertrand

Tous les jours nous prions le Saint Patron des téméraires, des courageux et des tours du monde en solitaire : Bertrand de Broc.

Et notre prière va ainsi : “Saint Bertrand, donne-nous cette force qui est en toi, d’affronter les 7 mers et de ne jamais rien lâcher, de garder le cap sur nos objectifs et de ne jamais craindre la tempête.”

Bertrand, légende des légendes, certains marins bretons disent l’avoir croisé sur un ponton, nous n’avons jamais eu cette chance.

A force de… le miracle est arrivé, il remet ça pour le Vendée globe et a besoin d’une foule de sponsors sur son site : http://www.bertrand-de-broc.fr où il propose de faire faire le tour de la Terre à votre nom contre une modique obole.

L’idée est bonne, le geste est beau, l’homme est un prophète !

BeMyBoat s’associe à l’aventure !

Bon vent et bonne mer Bertrand !

BeMyBoat prend l’Apéro en bonne compagnie à La Rochelle

Stéphanie Alran et Yannick Bestaven avaient réunis quelques privilégiés hier soir à bord du France 1 au port de La Rochelle pour discuter et parler de leurs projets de courses pour la saison 2012/2013.

L’équipe de BeMyBoat a eu l’honneur et le privilège d’être invitée ! 

La soirée fut bonne et les rires échangés peuplent désormais nos souvenirs.

Merci Stéphanie et Yannick !

Be My Boat soutient la Course Croisière de l’Edhec

Be My Boat a choisi de soutenir la CCE notamment pour les valeurs qu’elle transporte : Défi - Travail d’équipe - Aventure - Prise de risque

Samedi 14 avril, nous étions présent à La Rochelle à la journée d’ouverture de la 44e Course Croisière de l’Edhec, pour proposer notre offre exclusive (-10 % sur les prochaines locations pour les participants à la CCE).

En passant notre journée à “flyer” sous le Grand Chapiteau, nous avons rencontré la plupart des équipages en course. Si la plupart étaient pressés, les regards étaient plutôt sympathiques.  

Si nous avons échangé pratiquement avec tous, l’un d’entre eux nous a plus particulièrement séduit. Il s’agit de 3A Voile de l’Ecole Supérieur de Commerce et de Développement, qui a pour particularité d’avoir des locaux à Lyon et à Dakar.

Leur projet est simple : faire un équipage composé de français et de sénégalais, qui pour la plupart n’avaient pas fait de voile.

Parce que nous croyons sincèrement aux projets les plus audacieux et les plus fous, nous soutenons vivement cet équipage.

Port des Minimes

CCE

CCE

CCE

Merci à Adèle et sa copine !

Article rédigé par Mathieu.

Comme on vous l’avait expliqué dans cet article intitulé: “BeMyBoat s’engage sur la toile”, BeMyBoat continue son engagement auprès des onanistes anonymes de Chatroulette et l’opération “Stop wanking, Go sailing !” continue de provoquer des sourires. Parmi notre collection de smiles, on vous en a sélectionné 10.

La lutte continue…

"stop wanking, go sailing"

Bientôt, des stickers seront disponibles !

BeMyBoat s’engage sur la toile

ou comment combattre l’onanisme abusif sur la toile et le manque de co-équipiers dans le milieu nautique

A BeMyBoat on aime deux choses : le bateau et le web.

Il y a un truc qui nous énerve : l’onanisme sur Chatroulette.com !

Alors on a remonté nos manches et on a réfléchi 2 minutes. 

On est arrivés à la conclusion qu’il fallait diffuser un message de paix (et d’action) sur Chatroulette.

  1. On a acheté une webcam (de 2e main (pas de jeu de mot merci)) sur leboncoin.fr
  2. On a acheté une lampe de bureau (pour que notre message continue d’être diffusé la nuit) toujours sur leboncoin.fr 
  3. On a imprimé ça :


    ————————————-
    ————————————-

  4. Et on a enfin lancé Chatroulette !

Quelques secondes après, on commençait à récolter des sourires !

Il reste du travail pour réellement faire évoluer les mentalités et attirer les internautes de tous les horizons vers la mer.

On vous tient informés de l’évolution de l’opération.

;-)

Bon weekend à tous !

Hier encore, nous tweetions cette vidéo du passage du Cap Horn par Groupama 4 du 30/03. Aujourd’hui 05/04, on se rend compte que les médias parlent toujours plus volontiers des pannes, des galères, des blessures. Oui, le bateau a perdu son mat. Mais @ BeMyBoat, nous avons décidé de rester sur ces images et de continuer de parler du “quand ça va bien” plutôt que du “quand ça va mal”.

Bonne fin d’étape à tous les participants de la Volvo Ocean Race qui nous en mettent plein les mirettes tous les jours sans que l’on en parle jamais assez.